vendredi 25 janvier 2008

Les Méthodes de Tambours Batá: numéro deux - Bata Rhythms from Matanzas


Média: Partitions
Langues: Espagnol et Anglais
Note: 17/20
Édition: Kabiosile.org

Michael Spiro, photo michaelspiro.com


Il s'agit cette fois du recueil de partitions, vendu séparément, qui contient les transcriptions concernant le double dvd:
"El Lenguaje del Tambor".
Les transcriptions concernent uniquement l'orú seco matancero, alors que le dvd contient en plus quelques toques supplémentaires (voir article ci-dessus).
Ces transcriptions sont le fait de quatre personnes - pas moins: d'une part Neraldo Durán et Bill Summers (déjà auteur d'un recueil de transcriptions), et d'autre part Kevin Repp et Vanessa Lindberg, qui ont assuré le rôle de "correcteurs". Michael Spiro semble "chapeauter" cette belle équipe, lui qui n'en est pas à son premier coup d'éclat.

Bill Summers, photo Basin Street Records


Premier petit "bémol": si on ne peut douter de la précision des rythmes transcrits, on trouve dans ce recueil des toques transcrits parfois selon une cellule de la clave en deux mesures, et parfois transcrits selon une cellule de la clave en une seule mesure, ceci qu'il s'agisse de toques binaires ou ternaires. Aucune précision n'est apportée à ce sujet, ce qui peut créer une certaine confusion quand on essayera d'utiliser ces mêmes toques avec des chants. Une référence permanente à la clave aurait à notre avis été nécessaire. Les toques sont bien écrits "en clave", mais le cycle de la clave n'est jamais pris en référence.

Page 1/2 de la transcription du toque à Ogún
(toque spécifique de Matanzas), photo Kabiosile.org
(cliquez pour agrandir)


Les toques suivants sont écrits selon un cycle de la clave en deux mesures:
Latopa, Ochosi, Babalú Ayé, Osáin, Oricha Oko, Agayú,
Changó "Aluyá", Changó "Meta", Yewá, Obba, Oyá, Olókun et Yemayá
(ils sont majoritaires).
Les toques suivants sont écrits selon un cycle de la clave en une seule mesure:
Eleguá Nitan (Echú-Olókun), Ogún (matancero), Inle, Orula, Obatalá,
Le cas d'Ochún (Chenche Kururú) est particulier: comment placer la clave sur un toque auquel ne correspond aucun chant "mesuré" sur la même pulsation. Beaucoup pensent que la partie d'itótele exprime clairement le cycle de la clave (nous sommes assez d'accord avec cette idée), auquel cas le toque est ici transcrit "en décalé" par rapport à la clave. Mais il s'agit-là d'un cas particulier duquel on peut débattre longtemps, et la faute n'est pas absolument avérée.
Autre petit probléme: on ne sait pas, en se référant seulement aux transcriptions, comment on finit les toques. Il faut alors le vérifier sur les dvds.

Les indications données quand aux différentes "vueltas" ou "vires" sont en deux langues et d'une clarté remarquable (nom des vueltas, nature des vueltas, nombre de fois qu'il faut les jouer, sous-titres correspondant aux vueltas dans le dvd, références à la danse…).

Photo Kabiosile.org


Second petit "bémol": on peut regretter qu'il manque à cette méthode de batá version "papier" un chapitre "culturel" (et quelques photos) sur le culte santero, l'histoire des tambours à Matanzas, des olubatá matanceros, la technique de jeu, etc…, mais il est vrai que ce sujet est assez bien débattu avec les différentes interviews figurant dans le dvd.
On peut donc considérer - et c'était là sans doute son unique ambition - que ce recueil ne constitue qu'un complément aux dvds "El lenguaje del Tambor". L'acquérir sans acheter les dvds n'aurait malheureusement qu'un intérêt moindre, surtout pour des débutants.

Autre problème quand à la lisibilité des transcriptions: étant donné que le nombre de sons sur les batá mantanceros est au nombre de six (contre trois "basiques" sur les batá havanais: "tonique", "claque" et "presionado"), et étant donné que l'on n'utilise jamais de sons "qui durent" (transcrits par des "blanches" ou des "rondes") sur les batá, il aurait été souhaitable, à notre avis, d'utiliser un logiciel de partitions qui autorise des signes autres, tels que des croix (pour les claqués?), des losanges, etc… au lieu de changer simplement de note sur la portée. Les partitions n'en auraient été que plus lisibles, pour nous percussionnistes qui lisont mieux les rythmes que les notes.

Une chose est, il faut l'avouer, très appréciable dans cette méthode, c'est la volonté évidente de leurs auteurs de ne pas se mettre en avant (nulle part on ne voit dans les deux médias une photo d'eux), mais au contraire de servir la musique et les artistes cubains. C'est malheureusement chose rare dans le milieu assez confidentiel des méthodes de musique cubaine que les auteurs ne se mettent pas en avant, comme si non contents du bénéfice commercial (il est vrai rarement très lucratif), ils voulaient en plus eux-mêmes se hisser un peu plus haut qu'ils ne sont réellement et se faire briller. Nombreux sont les ouvrages pédagogiques où les auteurs posent fièrement, souriants de toutes leurs dents, et consacrant une page à leur ciruculum vitae alors que ce qui prime est l'intérêt pédagogique avant tout, trop souvent négligé.

On peut trouver ce recueil au prix de 39$95 (plus frais d'envoi) sur le site de Kabiosile.org ICI
Un pack dvd+book est également proposé pour 74$95 (plus frais d'envoi).

2 commentaires:

filip a dit…

Patrice,

maybe you remember i told you in Neufchateau about an online resource i found by Luis Nunez on the subject of traditional Batadrumming. ( http://w3.iac.net/~moonweb/Santeria/Santeria.html ).

It was the first item i found when i started looking for more information on these matter. Apart from saving it to my computer, I didn't quite spend alot of time studying it, due to my ignorance at that time being. Just thought it was a fine pack of rhythms i could revert to for future reference. What did i know...

I'm still 'recovering' from all the impressions at Neufchateau, the knowledge, the friendly and genui ne interest in helping us out and knowing how to throw a mean party..

I'm so glad and thankful for these blogpages from your hand. No doubt they will guide me in my humble efforts to get a grip on the intricacy that is in Afro-Cuban music.

TX man!

filip

Anonyme a dit…

Yes Filip I knew that one already. I don't find it's one of the best transcription method, though very simple for people who don't read music.
You really should go to that masterclass with Javier Campos in Brussels.
Thanks for your kindness and interest.
I hope you will find more interesting stuff on echuaye.

Bye

Pat